CÉDRIK ST-ONGE

presse

« La vaporeuse, mélancolique et aérienne J’ai tout oublié est d’une beauté non négligeable. Les textures sonores particulièrement réussies ehabillent magnifiquement St-Onge et sa voix coulante »


Louis-Philippe Labrèche, Le Canal auditif

spectacles

nouvelles, billets gratuits et promos

canada
sodec
musicaction
patrimoine